CH, LU > Des mutilateurs d’enfants intersexes posant comme sauveurs

[ D e u t s c h ]

Suisse: Intersex-Protest + Open Letter to Minister Sommaruga + Fed Gov on on Human Rights Day, 10.12.2015

Zwischengeschlecht.org on Facebook

Après une visite d’État de Simonetta Sommaruga (PS), ministre de la Justice Suisse, à son homologue luxembourgeois Félix Braz (Verts), les deux ministères ont publié des communiqués de presse [ Suisse | Luxembourg ], dans lesquels ils affirment insolemment que le but de la visite était supposément, entre autres, d’améliorer la situation des personnes présentant des variations du développement sexuel (intersexes), ce qui a ensuite été répété sans le remettre en question dans divers médias [ Français: Tribune de Genève, 360° | Allemand: Blick, Watson ].

Le groupe de défense des droits de l’homme Zwischengeschlecht.org note que dans les deux pays, les enfants intersexes continuent d’être systématiquement mutilés aux génitaux peu après leur naissance, ces violations graves des droits de l’homme étant financées dans les deux pays directement par les Etats concernés, par exemple en Suisse par l’assurance invalidité (IV).

C’est pourquoi la Suisse a déjà été condamnée sans équivoque à quatre reprises ces dernières années par des organes de l’ONU (Comité des droits de l’enfant, 2015; Comité contre la torture, 2015; Comité des droits de la femme, 2016; Comité des droits de l’homme, 2017). Malgré cela, les deux gouvernements, y compris leurs ministères de la justice, continuent de permettre aux auteurs de mutiler en toute impunité et même de les protéger.

Zwischengeschlecht.org condamne la complicité des deux Etats dans l’actuelle mutilation génitale des enfants intersexes et l’hypocrisie que les dirigeants politiques veulent maintenant agir en tant qu’assistants des personnes intersexes en excluant les violations massives des droits de l’homme selon un modèle connu, et encore une fois contraire aux faits réduire la souffrance des personnes intersexes à des questions d’identité de genre et de l’état civil, et à continuer à les approprier politiquement sous discrimination et les «questions LGBT» pour distraire l’attention de leur complicité.

L’ONU condamne les mutilations génitales sur les bébés intersexes (MGI)
Le Parlament Européen condamne les Mutilations Génitales Intersexes (MGI)
MGI en Suisse : “Traitement du passé” par la destruction des dossiers
« Je ne suis pas un monstre » : Mutilateurs des bébés intersexes à Luxembourg
Mutilations Intersexes : « Seule la peur du juge va bouger les choses »
C’est pourquoi le Comité contre la Torture va condamner la France pour les MGI

Mutilations Génitales Intersexes: L’ONU-CRC réprimande la France! 
UN-CEDAW réprimande la France – pour la 3e fois: MGI = “Pratique préjudiciable”

Leave a Comment